• Prier Jésus

    Prier Jésus

    "Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."

  • Prier Marie

    Prier Marie

    "Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher ."

  • Prier Dieu le Père

    Prier Dieu le Père

    Pater noster, qui es in caelis sanctificetur nomen tuum adveniat regnum tuum fiat voluntas tua sicut in caelo et in terra.

  • Prier l'Esprit Saint

    Prier l'Esprit Saint

    "Qui es-tu, douce lumière, qui me remplis et illumines la ténèbre de mon cœur ?" Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

  • Prier avec l'Eglise

    Prier avec l'Eglise

    "Prier, c'est frapper par le désir à la porte de Celui que nous prions."

  • Comment Prier?

    Comment Prier?

    "Que notre prière soit entendue dépend, non de la quantité des paroles, mais de la ferveur de nos âmes " Saint Jean Chrysostome

Adoration de la Sainte Trinité de saint Maximilien Kolbe

sainte trinité


Je t'adore, ô notre Père céleste, car Tu as déposé dans son sein très pur ton Fils Unique. Je t'adore, ô Fils de Dieu, car Tu as daigné entrer dans le sein de Marie et Tu es véritablement et réellement devenu son Fils. Je t'adore, ô Esprit-Saint, car Tu as daigné former dans son sein immaculé le corps du Fils de Dieu. Je t'adore, ô très sainte Trinité, ô Dieu Un en la sainte Trinité, pour avoir élevé l'Immaculée d'une façon aussi divine. Et je ne cesserai, jamais, chaque jour, à peine éveillé de mon sommeil, de T'adorer très humblement, ô Dieu Trine, la face contre terre, répétant trois fois : Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Amen.




saint Maximilien Kolbe,

SK 1305


Lire

Ô Père, Ô Fils, Ô Esprit d’Amour…du Père Marie-Eugène

Prières à la Trinité du Père Marie Eugène de l'Enfant Jésus
Ô Père

Ô Fils

Ô Esprit d’Amour…

Donnez à chacune de nos âmes,
cette beauté, cette grandeur,
que vous avez rêvées pour elles
de toute éternité.

Nous vous le demandons humblement,
ô Père Source de toute lumière,
ô Jésus notre Frère, notre Maître, notre Roi,
ô Esprit Saint, Amour substantiel,
Architecte et ouvrier des desseins de Dieu.
Réalisez tout entière cette pensée de Dieu.
Que pas une étincelle de cet amour que vous nous destinez
ne reste inemployée, mais qu’elle descende ici-bas.

Unissez-nous à vous,
entrevoyez déjà toute notre participation à votre vie trinitaire.
Nous y trouverons notre bonheur, et je sais que vous aussi
vous y trouverez une gloire, secondaire c’est vrai,
mais dans laquelle vous saurez cependant vous complaire.

Voilà la prière que nous faisons,
ô Trinité Sainte.
Elle est pour votre gloire, votre joie,
pour l’expansion de votre vie trinitaire.
Assurez son efficacité par une nouvelle emprise de l=Esprit Saint.
Que chaque jour, chaque instant de notre vie
marque une croissance de votre emprise.
Et lorsque vous dominerez sur chacun de nous,
nous porterons témoignage de vous,
là où vous nous enverrez, comme vous nous enverrez.
Et dans cet apostolat de témoignage,
nous trouverons notre raison d=être,
ô Père, ô Fils, ô Saint-Esprit.

Considérez ce que vous avez fait,
et réalisez complètement votre œuvre en nous,
et par nous, en tous ceux que nous introduirons
dans le même dessein d’amour,
dans votre vie trinitaire,
auprès de vous et en vous.

Ainsi soit-il.

Pentecôte 1963, extrait de l’homélie.

source


Lire

"Merci mon Dieu" de Sainte Faustine

Merci, action de grâce à Jesus par sa croix il nous sauve
Je te remercie, mon Dieu, pour toutes les grâces,
Dont tu me combles sans cesse,
Et qui m’éclairent, comme la lumière du soleil,
Par elles tu me montres le chemin sûr.

Merci, mon Dieu, de m’avoir créée,
De m’avoir appelée du néant à l’existence,
D’y avoir marqué ta divine empreinte,
Et de ne l’avoir fait que par amour.

Merci, mon Dieu, pour le saint baptême,
Qui m’a incorporée à la famille divine ;
C’est un don inconcevable et grand,
Qui transforme nos âmes.

Merci, Seigneur, pour la sainte confession
Pour cette source de grande miséricorde,
Qui est intarissable,
Pour cette source inconcevable de grâces,
Qui rend la blancheur aux âmes souillées par le péché.

Je te remercie, Jésus, pour la sainte Communion,
Par laquelle toi-même tu te donnes à nous ;
Je sens comme ton cœur bat en ma poitrine,
Comme toi-même tu épanouis la vie divine en moi.

Je te remercie, Saint Esprit, pour le sacrement de la confirmation,
Qui m’a armée chevalier à ton service,
Et donne force à l’âme à chaque instant,
Et me protège du mal…

Je te remercie, Seigneur, pour le sacrement de l’extrême-onction
Qui me fortifiera pour la lutte dans mes derniers moments,
Et m’aidera à parvenir au salut,
Et donnera force à mon âme,
Afin que nous nous réjouissions éternellement.

Merci, mon Dieu, pour toutes les inspirations,
Dont ta bonté me comble,
Pour ces illuminations intérieures de l’âme,
Qu’on ne peut pas exprimer, mais que le cœur ressent.

Merci, Sainte Trinité, pour cette foule de grâces,
Dont tu me combles à chaque instant, ma vie durant.
Ma gratitude croîtra à mon entrée dans l’aube éternelle,
Lorsque j’entonnerai pour la première fois un chant à ta gloire.

Soeur Faustine


Lire

"Ô mon Dieu, Trinité que j’adore" de Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

Ô mon Dieu, Trinité que j’adore,
aidez-moi à m’oublier entièrement
pour m’établir en vous, immobile et paisible,
comme si déjà mon âme était dans l’éternité ;
que rien ne puisse troubler ma paix,
mais que chaque minute m’emporte plus loin
dans les profondeurs de votre mystère !
Pacifiez mon âme, faites-en votre demeure aimée
et le lieu de votre repos ;
que je ne vous y laisse jamais seul,
mais que je sois là tout entière,
tout éveillée en ma foi, tout adorante,
toute livrée à votre action créatrice.

Ô mon Christ aimé, crucifié par amour,
je voudrais vous aimer… jusqu’à en mourir.
Mais je sens mon impuissance
et je vous demande de me revêtir de vous-même.
Venez en moi comme Adorateur et comme Sauveur.
Ô Verbe éternel, Parole de mon Dieu,
je veux passer ma vie à vous écouter,
je veux me faire tout enseignable afin d’apprendre tout de vous ;
puis à travers toutes les nuits,
tous les vides, toutes les impuissances,
je veux vous fixer toujours
et demeurer sous votre grande lumière.

Ô feu consummant, Esprit d'amour,
survenez en moi
afin qu’il se fasse en mon âme
comme une Incarnation du Verbe ;
que je lui sois une humanité de surcroît
en laquelle il renouvelle tout son mystère.

Et vous, ô Père,
penchez-vous vers votre petite créature,
ne voyez en elle que le Bien-Aimé
en lequel vous avez mis toutes vos complaisances.

Ô mes Trois,
mon tout, ma béatitude,
Solitude infinie,
je me livre à vous…

Bienheureuse Elisabeth de la Trinité


Lire

"Père, Fils, Esprit" de saint Jean-Eudes

Père de Jésus
Aime ton Fils Jésus pour moi,
Rends-nous participants de l'amour que tu lui portes.

Jésus, Fils de Dieu
Que mon âme se réjouisse de voir l'amour et la gloire infinie que tu reçois
de ton Père et de ton Saint Esprit.

Esprit de Jésus,
Qui est tout amour et toute charité
Aime le Père et Jésus pour moi,
Transforme mon cœur en amour vers eux.

Ô Père éternel, ô Fils unique de Dieu, ô Saint-Esprit du Père et du Fils, venez en moi, venez en mon cœur, séparez moi de tout ce qui n'est pas vous, attirez moi à vous, vivez et régnez en moi et faites que tout mon être, toute ma vie soient totalement consacrés à votre pure gloire.

saint Jean-Eudes
source


Lire

"Trinité éternelle, océan sans fond", prière de sainte Catherine de Sienne

Trinité éternelle, océan sans fond,
pouvez-vous me donner davantage
que de vous donner vous-même ?
Vous êtes le feu qui ne s’éteint jamais.
Vous êtes le feu qui consume tout amour-propre de l’âme,
c’est à sa lumière
que vous m’avez fait connaître votre Vérité !
Lumière au-dessus de toute lumière.

Par la lumière de la foi,
je possède la sagesse dans la sagesse de votre Fils.
Par la lumière de la foi,
j’ai la force, la constance et la persévérance.
Par la lumière de la foi, j’espère sans défaillir en route.

Bien au-dessus de tout bien.
Bien qui donne la félicité.
Incompréhensible Bien, inestimable Bien !
Beauté qui surpasse toute beauté,
Sagesse au-dessus de toute sagesse,
bien plus : la Sagesse même.
Vous êtes le vêtement qui couvre toute nudité, la nourriture qui par sa douceur
réjouit tous ceux qui ont faim.

Revêtez-moi, Vérité éternelle,
revêtez-moi de vous-même,
pour que je passe cette vie dans l’obéissance
et dans la lumière de la foi.


Lire

Hymne de louange au Dieu trinitaire de saint Grégoire de Nazianze

Gloire à Dieu le Père et à son Fils, Roi universel!
Gloire à celui qui est digne de toute louange, l'Esprit très saint!
La Trinité est un seul Dieu qui a tout créé et tout peuplé;
Il a peuplé le ciel d'êtres célestes, et la terre d'êtres terrestres;
Il a peuplé la mer, les fleuves, les cours d'eau,
Des multitudes d'êtres qui y foisonnent
Il donne à tous la vie, par la vertu propre de son Esprit,
Afin que toute la création rende hommage
A la sagesse de son Créateur,
Seule cause de sa vie et de sa persistance dans l'être.
Que l'homme surtout, créature raisonnable,
Te chante en toutes circonstances
Comme le Grand Roi, comme le bon Père!
Quant à moi, fais que par mon esprit,
Mon âme, ma langue, ma pensée,
Je T'offre une pure louange, ô Père!



Lire

Credo

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre ; et en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre Sei­gneur, qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, est ressuscité des morts le troisième jour; est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant; d'où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint Esprit, à la sainte Eglise catholique, à la communion des Saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen. 

Credo in unum Deum, patrem omnipotentem, factorem caelis et terrae visibilium omnium et invisibilium. Et in unum dominum Jesum Christum, filium Dei unigenitum, et ex patre natum ante omnia saecula. Deum de Deo, lumen de lumine, deum verum de Deo vero, genitum, non factum, consubstantialem patri : per quem omnia facta sunt. Qui propter nos homines et propter nostram salutme descendit de caelis. Et incarnatus est de spiritu sancto ex maria virgine, et homo factus est. Cruxificus etiam pro nobis sub pontio pilato ; passus et sepltus est, et resurrexit tretia die, secindum scriptura, et ascendit in cealum, sedet ad dexteram patris. Et interum venturus est cum gloria, judicare vivos et mortuos, cujus regni non erit finis. Et in spiritum sanctum, dominum et vivificantem : qui ex patre filioque procedit. Qui cum patre et filio simul adoratur et conglorificatur : qui locutus est per prophetas. Et unam, sanctam, catholicam et apostolicam ecclesiam. Confiteor unum baptisma in remissionem peccatorum. Et expecto resurrectionem mortuorum. Et vitam venturi saeculi. Amen.


Lire

Hymne sur la Trinité de saint Ephrem le Syrien

La Sainte Trinité
Prends donc comme symboles le soleil pour le Père; pour le Fils, la lumière, et pour le Saint Esprit, la chaleur. Bien qu’il soit un seul être, c’est une trinité que l’on perçoit en lui. Saisir l’inexplicable, qui le peut ?
Cet unique est multiple : un est formé de trois, et trois ne forment qu’un, grand mystère et merveille manifeste ! Le soleil est distinct de son rayonnement bien qu’il lui soit uni ; son rayon est aussi le soleil.
Mais personne ne parle pourtant de deux soleils, même si le rayon est aussi le soleil ici-bas. Pas plus nous ne disons qu’il y aurait deux Dieux. Dieu, Notre Seigneur l’est ; au-dessus du créé, lui aussi.
Qui peut montrer comment et où est attaché le rayon du soleil, ainsi que sa chaleur, bien que libres ? Ils sont ni séparés ni confondus, unis, quoique distincts, libres, mais attachés, ô merveille !
Qui peut, en les scrutant, avoir prise sur eux ? Pourtant ne sont-ils pas apparemment si simples, si faciles ?…
Tandis que le soleil demeure tout là-haut, sa clarté, son ardeur sont, pour ceux d’ici-bas, un clair symbole. Oui, son rayonnement est descendu sur terre et demeure en nos yeux comme s’il revêtait notre chair.
Quand se ferment les yeux à l’instant du sommeil, tel des morts, il les quitte, eux qui seront ensuite réveillés. Et comment la lumière entre-t-elle dans l’oeil, nul ne peut le comprendre. Ainsi, Notre Seigneur dans le sein…
Ainsi, notre Sauveur a revêtu un corps dans toute sa faiblesse, pour venir sanctifier l’univers. Mais, lorsque le rayon remonte vers sa source, il n’a jamais été séparé de celui qui l’engendre. Il laisse sa chaleur pour ceux qui sont en-bas, comme Notre Seigneur a laissé l’Esprit Saint aux disciples.
Regarde ces images dans le monde créé, et ne vas pas douter quant aux Trois, car sinon tu te perds ! Ce qui était obscur, je te l’ai rendu clair: comment les trois font un, trinité qui ne forme qu’une essence !

source: Hymne sur la Trinité (trad. Bellefontaine 1991, coll. SO 50, p.334)


Lire

Prière de Saint Clément d'Alexandrie (v.150-v.215)

Sois propice, ô divin Pédagogue, à tes petits enfants, ô Père, guide d'Israël, Père et Fils tout à la fois, Seigneur. Donne-nous qu'en suivant tes préceptes, nous atteignions la ressemblance de l'Image, et que, selon nos forces, nous éprouvions la bonté de Dieu, et non point la vindicte du Juge.
Accorde-nous de vivre tous dans ta paix, de passer en ta cité, de traverser avec calme les eaux du péché, paisiblement portés par le Saint-Esprit, ta Sagesse ineffable. Donne-nous de te chanter un cantique d'action de grâces, nuit et jour, et jusqu'au dernier jour. Reçois notre louange, ô seul Père et Fils, ô Fils et Père, Fils, notre Pédagogue et Maître, avec le Saint-Esprit.
Tout est à l'Unique, en qui tout est, par qui tout est un, par qui est l'éternité, dont nous sommes tous membres ; à lui la gloire dans les siècles !
Tout est au Dieu bon, tout au Dieu beau, tout au Dieu sage, tout au Dieu juste.
A lui la gloire et maintenant et dans les siècles des siècles !
Amen.

Clément d'Alexandrie (v.150-v.215)




Lire

Prière en l'honneur de la Sainte Trinité de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité




Ô mon Dieu, Trinité que j’adore,
aidez-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en Vous,
immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité.
Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous,
ô mon Immuable,
mais que chaque minute m’emporte plus loin
dans la profondeur de votre Mystère.


Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel,
votre demeure aimée et le lieu de votre repos.
Que je ne Vous y laisse jamais seul, mais que je sois là, tout entière,
tout éveillée en ma foi, toute livrée à votre Action créatrice.


Ô mon Christ aimé, crucifié par amour,
je voudrais être une épouse pour votre coeur,
Je voudrais Vous couvrir de gloire, je voudrais Vous aimer…
jusqu'à en mourir ! Mais je sens mon impuissance
et je Vous demande de me revêtir de Vous-même,
d'identifier mon âme à tous les mouvements de votre Âme,
de me submerger, de m'envahir, de Vous substituer à moi,
afin que ma vie ne soit qu'un rayonnement de votre vie.
Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur.


Ô Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à Vous écouter,
je veux me faire tout enseignable afin d'apprendre tout de Vous.
Puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances,
je veux Vous fixer toujours et demeurer sous votre grande lumière.
Ô mon Astre aimé, fascinez-moi
pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement.


Ô Feu consumant, Esprit d'Amour, survenez en moi
afin qu'il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe ;
que je Lui sois une humanité de surcroît, en laquelle Il renouvelle tout son Mystère.


Et Vous, ô Père, penchez-vous vers votre pauvre petite créature,
ne voyez en elle que le Bien-aimé
en lequel Vous avez mis toutes vos complaisances.


Ô mes Trois, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds,
je me livre à Vous comme une proie :
ensevelissez-Vous en moi pour que je m’ensevelisse en Vous,
en attendant d’aller contempler en votre lumière l’abîme de vos grandeurs.


Prière composée le 21 novembre 1904 de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité.


Lire

Prière à la Trinité de Syméon le nouveau théologien

Tu es le Dieu éternel, l'Unique, l'Incréé,
Trinité Sainte dans le Fils et l'Esprit.
Créateur de la création visible et intelligible,
Tu es le Seigneur et le Maître.


Tu m'as séduit par ta beauté,
par ton amour tu m'as blessé,
tout entier tu m'as transformé.
Ta beauté m'a saisi et je suis stupéfait,
Ô Trinité mon Dieu.


Identiques sont les traits
en chacun des Trois,
et les Trois sont un unique visage,
Toi, mon Dieu, Toi le Dieu de l'univers.


Que de mes yeux je voie ta gloire,
moi qui la proclame en paroles chaque jour.
Toi le créateur et le Maître des siècles.
Ô Trinité mon Dieu !
Psaume de Syméon le nouveau théologien (an 1000)


Lire