• Prier Jésus

    Prier Jésus

    "Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."

  • Prier Marie

    Prier Marie

    "Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher ."

  • Prier Dieu le Père

    Prier Dieu le Père

    Pater noster, qui es in caelis sanctificetur nomen tuum adveniat regnum tuum fiat voluntas tua sicut in caelo et in terra.

  • Prier l'Esprit Saint

    Prier l'Esprit Saint

    "Qui es-tu, douce lumière, qui me remplis et illumines la ténèbre de mon cœur ?" Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

  • Prier avec l'Eglise

    Prier avec l'Eglise

    "Prier, c'est frapper par le désir à la porte de Celui que nous prions."

  • Comment Prier?

    Comment Prier?

    "Que notre prière soit entendue dépend, non de la quantité des paroles, mais de la ferveur de nos âmes " Saint Jean Chrysostome

Hymne de louange au Dieu trinitaire de saint Grégoire de Nazianze

Gloire à Dieu le Père et à son Fils, Roi universel!
Gloire à celui qui est digne de toute louange, l'Esprit très saint!
La Trinité est un seul Dieu qui a tout créé et tout peuplé;
Il a peuplé le ciel d'êtres célestes, et la terre d'êtres terrestres;
Il a peuplé la mer, les fleuves, les cours d'eau,
Des multitudes d'êtres qui y foisonnent
Il donne à tous la vie, par la vertu propre de son Esprit,
Afin que toute la création rende hommage
A la sagesse de son Créateur,
Seule cause de sa vie et de sa persistance dans l'être.
Que l'homme surtout, créature raisonnable,
Te chante en toutes circonstances
Comme le Grand Roi, comme le bon Père!
Quant à moi, fais que par mon esprit,
Mon âme, ma langue, ma pensée,
Je T'offre une pure louange, ô Père!



Lire

Hymne du soir de saint Grégoire de Nazianze.

"Nous Te bénissons maintenant,
ô mon Christ, Verbe de Dieu,
Lumière de la Lumière sans commencement,
dispensateur de l'Esprit.
Nous Te bénissons, triple lumière
de la gloire indivise.
Tu as vaincu les ténèbres
et produit la lumière
afin de tout créer en elle.
Tu as donné consistance à la matière
en y façonnant le visage du monde
et la forme de sa beauté.
Tu as éclairé l'esprit de l'homme
en lui donnant raison et sagesse.
Partout se retrouve
le reflet de la lumière éternelle,
pour que, dans la lumière,
l'homme découvre la splendeur
et tout entier devienne lumière.
Tu as éclairé le ciel
de lumière diaprées.
A la nuit et au jour,
Tu as commandé d'alterner en paix,
leur donnant comme règle
une fraternelle amitié.
La nuit met un terme
aux labeurs de notre corps,
le jour nous éveille au travail,
aux affaires qui nous préoccupent.
Mais nous fuyons les ténèbres,
vers le Jour sans déclin nous nous hâtons,
vers le Jour qui jamais ne connaîtra
la tristesse du crépuscule.
Accorde à mes paupières
un sommeil léger,
pour que ma voix
ne reste pas longtemps muette.
Ta Création veillera
pour psalmodier avec les Anges.
Que mon sommeil toujours
soit habité de Ta présence.
Que la nuit ne retienne rien
des souillures du jour passé.
Que les folies de la nuit
ne viennent point peupler mes songes.
Même séparé du corps,
l'esprit, ô Dieu, Te chante :
Père et Fils
et Saint-Esprit,
à Toi honneur, gloire et puissance,
dans les siècles des siècles.
Amen."

+ Grégoire

saint Grégoire le Théologien, "de Nazianze",
Poèmes Dogmatiques, Patrologie Grecque PG 37, 311-314



Lire

"O Toi l'au-delà de tout" de saint Grégoire de Nazianze

O Toi l'au-delà de tout,
       comment t'appeler d'un autre nom ?
Quelle hymne peut te chanter ?
       aucun mot ne t'exprime.
Quel esprit te saisir ?
       nulle intelligence ne te conçoit.
Seul, tu es ineffable ;
       tout ce qui se dit est sorti de toi.
Seul, tu es inconnaissable ;
       tout ce qui se pense est sorti de toi.
Tous les êtres te célèbrent,
       ceux qui parlent et ceux qui sont muets.
Tous les êtres te rendent hommage,
       ceux qui pensent comme ceux qui ne pensent pas.
L'universel désir, le gémissement de tous
       aspire vers toi
Tout ce qui existe te prie
       et vers toi tout être qui sait lire ton univers
       fait monter un hymne de silence.
Tout ce qui demeure, demeure en toi seul.
       Le mouvement de l'univers déferle en toi.
De tous les êtres tu es la fin,
       tu es unique.
Tu es chacun et tu n'es aucun.
       Tu n'es pas un être seul, tu n'es pas l'ensemble :
Tu as tous les noms,
       comment t'appellerai-je ?
Toi le seul qu'on ne peut nommer ;
       quel esprit céleste pourra pénétrer les nuées
       qui voilent le ciel lui-même ?
Aie pitié, ô Toi, l'au-delà de tout ;
       comment t'appeler d'un autre nom ?


Lire

Demande d'aide au Christ de saint Grégoire de Nazianze.

Jesus Christ Miséricordieux
« J’ai été déçu, ô mon Christ,
pour avoir trop présumé : des hauteurs je suis retombé au fond.
Mais relève-moi maintenant, parce que je vois bien
que je ne me suis égaré en moi seul ;
si à nouveau je me fie trop à moi,
je tomberai tout de suite, et la chute sera fatale »

Poèmes [historiques] 2, 1, 67 ; PG 37, 1408.


Lire

Prière du matin de saint Grégoire de Nazianze

Voici l’aurore
Voici mes mains
Ô mon Dieu
Je te les donne.

Les œuvres de la nuit
Ne pas les faire miennes
Ne pas y consentir.

Mon désir, cette journée
Te l’offrir sans réserve
Rester inébranlable
Libre de tout péché.

Je rougis, à mon âge
Être encore mauvais
Et partager ta table.

Vois mon désir
Ô mon Christ
Avec toi
Le chemin est aisé.

Source : Extrait des Poèmes sur sa vie (PG 37, 1284, trad. L. Fritz).



Lire