• Prier Jésus

    Prier Jésus

    "Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."

  • Prier Marie

    Prier Marie

    "Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher ."

  • Prier Dieu le Père

    Prier Dieu le Père

    Pater noster, qui es in caelis sanctificetur nomen tuum adveniat regnum tuum fiat voluntas tua sicut in caelo et in terra.

  • Prier l'Esprit Saint

    Prier l'Esprit Saint

    "Qui es-tu, douce lumière, qui me remplis et illumines la ténèbre de mon cœur ?" Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

  • Prier avec l'Eglise

    Prier avec l'Eglise

    "Prier, c'est frapper par le désir à la porte de Celui que nous prions."

  • Comment Prier?

    Comment Prier?

    "Que notre prière soit entendue dépend, non de la quantité des paroles, mais de la ferveur de nos âmes " Saint Jean Chrysostome

Le silence par Marthe Robin

O Marie ! O ma sainte et bonne Mère ! 
Donne-moi, donne à tous de comprendre la grande valeur du silence dans
lequel on entend Dieu. 
Apprends-moi à me taire pour écouter la Sagesse éternelle. 
Apprends-moi à tirer du silence tout ce qu'il renferme, de grand, de
surnaturel, de divin.
Aide-moi à en faire une prière parfaite, une prière toute de foi, de
confiance et d'amour. 
Une prière vibrante, agissante, féconde, capable de glorifier Dieu et de
sauver des âmes !

Marthe Robin


Lire

Seigneur Mon Dieu par Marthe Robin

Seigneur Mon Dieu,
Que nourrie chaque jour de Votre Corps Sacré,
Inondée de Votre Sang Rédempteur,
Enrichie de Votre Sainte Âme,
Submergée de Votre Divinité,
Je n’aime, je ne désire, je ne cherche, je ne goûte que Vous.
Que mon cœur et tout mon être soupirent et ne tendent que vers Vous.
Que je sois toute vôtre et toute occupée de Vous Seul.
Que je demeure perpétuellement avec Vous, en Vous,
Unie à Vous pour être consommée tout entière
Dans la fournaise ardente de Votre Divin Cœur
Filialement unie au Cœur Immaculé de ma maman chérie par qui je veux
Vous glorifier, Vous louer, Vous servir, Vous obéir à jamais.

Marthe Robin


Lire

"Vous aimer pour toutes les âmes qui ne Vous aiment pas" par Marthe Robin

Divin mendiant de nos cœurs ! Ô céleste assoiffé d’Amour ! Accordez-moi cette faveur encore de Vous aimer pour toutes les âmes qui ne Vous aiment pas, d’être Votre joie pour toutes celles qui sont Votre douleur, de m’abandonner à Vos étreintes pour toutes celles qui s’en échappent, d’être livrée toute entière à Votre bon plaisir pour toutes celles qui s’y dérobent... D’être enfin une lumière, une aide, un secours ; mais surtout un exemple pour toutes celles qui par ignorance ou par faiblesse s’égarent et Vous fuient. Je mets toute ma confiance dans la Puissance divine qui ne refuse rien à ceux qui la sollicitent au Nom de la Miséricorde Infinie envers les humbles et les petits. 
Marthe Robin, le 23 avril 1932


Lire

"Viens Esprit Saint" par Marthe Robin

Esprit Saint, Dieu d'amour, viens
tel un vent puissant dans nos cathédrales,
dans nos églises, dans nos chapelles,
dans nos cénacles,
dans les plus luxueuses maisons
comme dans les plus humbles demeures.
Emplis la Terre entière de tes lumières,
de tes consolations et de ton amour.
Viens, Esprit d'amour, apporte au monde
la fraîcheur de ton souffle sanctifiant.
Enveloppe tous les hommes
du rayonnement de ta grâce !
Emporte-les tous
dans les splendeurs de ta gloire. (…)
Divin consolateur de nos peines,
charme précieux des fécondes solitudes,
animateur de toutes nos joies,
germe sacré de toute vie spirituelle,
étends sur tout l'univers ton immensité.
Remplis le monde de ta plénitude.
Absorbe notre humaine substance
dans le mystère de ta divine unité ;
imprime dans les cœurs
le sceau des promesses du Père.
Marthe Robin


Lire

"Seigneur, envoyez votre Esprit" par Marthe Robin


« Seigneur, envoyez votre Esprit et tout sera créé, et vous renouvellerez la face de la terre.


Seigneur, renouvelez votre première Pentecôte. Accordez, Jésus, à tous vos bien-aimés prêtres la grâce du discernement des esprits, comblez-les de vos dons, augmentez leur amour, faites de tous de vaillants apôtres et de vrais saints parmi les hommes.


Esprit Saint, Dieu d'Amour, venez, tel un vent puissant, dans nos cathédrales, dans nos églises, dans nos chapelles, dans nos cénacles, dans les plus luxueuses maisons comme dans les plus humbles demeures. Emplissez la terre entière de vos lumières, de vos consolations et de votre amour.


Venez, Esprit d'Amour, apportez au monde la fraîcheur de votre souffle sanctifiant. Enveloppez tous les hommes du rayonnement de votre grâce ! Emportez-les tous dans les splendeurs de votre gloire. Venez les réconforter dans le présent encore si lourd d'angoisses, éclairez l'avenir incertain de beaucoup, raffermissez ceux qui hésitent encore dans les voies divines.


Esprit de lumière, dissipez toutes les ténèbres de la terre, guidez toutes les brebis errantes au divin bercail, percez les nues de vos mystérieuses clartés. Révélez-vous aux hommes et que ce jour soit l'annonce d'une nouvelle aurore ».


Marthe Robin, le 26 mai 1939 - Avant-veille de la Pentecôte


source: http://www.foyer-de-charite.com/fr/actualite/nouvelles.html?start=30


Lire

Le silence de l'oraison par Marthe Robin

"Ô Marie ! Ô ma sainte et bonne Mère ! Donnez-moi, donnez à tous de comprendre la grande valeur du silence dans lequel on entend Dieu ! Apprenez-moi à me taire pour écouter la Sagesse Éternelle. Apprenez-moi à tirer du silence tout ce qu’il renferme de grand, de saint, de surnaturel, de divin ; aidez-moi à en faire une prière parfaite, une prière toute de Foi, de Confiance et d’Amour.... capable de glorifier Dieu et de sauver les âmes. Ma vie vaudra ce que vaudra mon oraison." 
Marthe Robin, le12 janvier 1930


Lire

"Mon Dieu, je vous bénis dans vos bienfaits immense" par Marthe Robin

Mon Dieu, je vous bénis dans vos bienfaits immenses ;
Pour vos dons, vos merveilles et toutes vos bontés,
Pour les trésors d'amour, de paix et d'espérance
Qui versent la confiance sur mes jours éprouvés.

Je vous bénis, Seigneur, à chaque aube naissante
Des bons et chers parents que vous m'avez donnés,
De mes frères, mes sœurs, ma famille bien grande,
De la chère maison où nous nous sommes aimés.

Je vous bénis, Seigneur, des affections profondes et pures
Que votre amour immense a mises sur mon chemin.
Je vous bénis, mon Dieu, dans toutes vos créatures,
Dont l'âme reste la gloire des célestes jardins.

Je vous bénis, Seigneur, dans la nature entière
Qui publie votre nom, vos gloires et vos grandeurs
Pour l'immense ciel bleu et la brise légère
Et le soleil radieux qui épanouit les fleurs.

Seigneur, je vous bénis pour l'épreuve de la vie,
Quand je tendrai vers vous ma pauvre main bien lasse
En murmurant tout bas : " Je vous aime et vous prie ",
Emmenez-moi, Seigneur, faites-moi cette grâce !


Marthe Robin
Source: Marthe Robin (22 juin 1931) in Monique de Huertas, "Marthe Robin la Stigmatisée" Edition du Centurion, 1990


Lire

"Offrir sa vie à Dieu" par Marthe Robin


"Je veux racheter les âmes, ni avec de l'or, ni avec de l'argent, mais avec la menue monnaie de mes souffrances unies à l'inépuisable trésor des souffrances du Rédempteur et de sa très Sainte Mère, par le puissant moyen de la Croix mis à ma disposition, par l'offrande journalière et l'immolation silencieuse de ma vie au Créateur qui me l'a donnée... 


Nous ne pourrons jamais, jamais assez nous réjouir d'avoir donné toute notre vie à Dieu. Il rend tellement au centuple de tout ce qu'on Lui donne. "

Marthe Robin


Lire

Le Chemin de Croix avec Marthe Robin

Suivre Jésus sur son chemin de croix en méditant l'évangile avec des paroles de Marthe Robin


L'agonie de Jésus

Jésus sortit pour se rendre, comme d'habitude, au mont des Oliviers, et ses disciples le suivirent. Il s'écarta à la distance d'un jet de pierre environ. Se mettant à genoux, il priait: « Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne ».

Marthe Robin : « Après des années d'angoisse, de péchés, de doutes profonds, après bien des épreuves physiques et morales, j'ai osé, j'ai choisi le Christ Jésus, Lui le Verbe Incarné, l'agneau Sauveur du monde pour maître, pour modèle unique et parfait ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus est arrêté

« Celui que j'embrasserai, c'est lui: arrêtez-le ». Aussitôt, Judas s'approchant de Jésus, il lui dit : « Salut, Rabbi ! », et il l'embrassa. Jésus lui dit: « Mon ami, fais ta besogne ». Alors ils s'avancèrent, mirent la main sur Jésus et l'arrêtèrent.

Marthe Robin : « Aimer, c'est sans retour se dévouer sans cesse. C'est se laisser trahir sans jamais se venger. C'est plus que se donner, c'est faire avec noblesse, l'abandon de soi-même et ne jamais changer ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus est humilié

Pilate ordonna d'emmener Jésus pour le flageller. Les soldats tressèrent une couronne avec des épines, et la lui mirent sur la tête; puis ils le revêtirent d'un manteau de pourpre. Ils s'avançaient vers lui et ils disaient: « Honneur à toi, roi des Juifs! » Et ils le giflaient.

Marthe Robin : « L'humiliation est la voie directe qui mène a l'humilité, source de toute vraie grandeur. Elle est aussi un moyen énergique pour nous détacher des créatures et nous attacher à Dieu ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus est condamné à mort

Pilate reprit: « Que ferai-je donc de Jésus, celui qu'on appelle le Messie? » Ils répondirent tous: « Qu'on le crucifie! » Il poursuivit: « Quel mal a-t-il donc fait? » Ils criaient encore plus fort: « Qu'on le crucifie! »

Marthe Robin : « Quel travail, quelle ascension, Dieu a opéré en moi! Mais que de soubresauts de cœurs, que d'agonie de volonté il faut pour mourir à soi! »

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus est chargé de sa croix

Jésus portait lui-même sa croix. Il sortis de la ville, marchant vers le lieu dit du crâne en hébreux Golgotha.

Marthe Robin : « Que ma lourde crois envoyé par mon Père des cieux, voulue de sa bonté divine, reçue de ses mains bien-aimées, acceptée avec la plus grande, la plus profonde soumission et l'amour le plus sincère, ne soit pas un sujet d'épouvante, mais un moyen précieux de sanctification et de salut ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus tombe sous le poids de la Croix

Il n'était ni beau, ni brillant pour attirer nos regards, son extérieur n'avait rien pour nous plaire. Il était méprisé, abandonné de tous. Homme de douleurs, familier de la souffrance... Et pourtant c'était nos blessures qu'il portait, nos souffrances dont il était accablé...

Marthe Robin: « Ô mon âme, relève toit, pleure, amis espère et regarde le ciel. Jésus a quitté le ciel pour souffrir sur cette terre et porter sa croix. A notre tour portons la croix et suivons Jésus en regardant le ciel ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus est crucifié

Lorsqu'on fut arrivé au lieu dit: « Le Crâne », ou « Calvaire », on mit Jésus en croix, avec les deux malfaiteurs, l'un à droite et l'autre à gauche.

Marthe Robin : « Quand les douleurs sont atrocement douloureuses, je pense que le bon Dieu qui est si bon me donne de souffrir en proportion de ce que je l'aime et de ce qu'il m'aime. C'est pourquoi je suis toujours souriante et que j'ai toujours tant de paix ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus pardonne

Jésus disait: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font ».

Marthe Robin : « Dans quel océan d'amour nous vivons! Est-il possible que Dieu nous aime à ce point ?On dirait que notre bonheur fait partie de son bonheur à Lui. Il se réjouit de notre retour, du pardon qu'il nous accorde comme s'il avait besoin de nous. Et il veut que toute la cour céleste, tous les Anges, tous ses amis partagent sa joie. Dieu est l'offensé et c'est lui qui se réjouit le plus de pouvoir pardonner ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus nous donne sa mère

Près de la croix de Jésus se tenait Sa Mère, avec la sœur de sa mère, Marie femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant Sa Mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à Sa Mère: « Femme, voici ton fils ». Puis il dit au disciple: « Voici ta Mère ». Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Marthe Robin : « Je suis toute à vous, ô ma bonne et tendre mère et tout ce qui est en moi, tout ce qui est moi vous appartient parce que je suis votre enfant ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Jésus meurt sur la croix

Jésus poussa à nouveau un grand cri et dit: « Père entre tes mains je remets mon esprit! » Puis ayant incliné la tête, Il rendit l'esprit.

Marthe Robin : « Ô Jésus, Tu as dit: « Personne ne m'ôte la Vie, je la donne librement ». Je t'en supplie, donnes mous de souffrir et de mourir comme toi, non par ce que nous sommes obligés, ni comme des esclaves, mais librement, saintement, amoureusement... Oh! Non! Mourir ni par faiblesse, ni par chagrin, ni à cause de la maladie, mais comme Jésus et avec Jésus mourir d'amour... Que ma maladie soit l'amour! Que la mortelle blessure par laquelle ma vie s'écoule soit une blessure d'amour! »

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

La résurrection de Jésus

N'ayez pas peur! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié? Il est ressuscité: il n'est pas ici. Voici l'endroit où on l'avait déposé. Et maintenant, allez dire à ses disciples et à Pierre: Il vous précède en Galilée. Là vous le verrez, comme il vous l'a dit.

Marthe Robin : « La douleur n'a qu'un temps bien court... Mais le bonheur aura le temps de la bienheureuse éternité. La Croix est attachée à la Joie et la Résurrection suit de bien près la mort. Chante ô mon âme les extraordinaires merveilles opérées en toi. Dieu t'a crée fille de son amour. Il t'a adoptée au baptême, Il t'a pardonné toutes tes fautes, Il t'a voulue pour Lui seul, Il t'a ressuscité dans son Amour ».

Nous t'adorons et nous te bénissons, ô Christ, car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix
Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.



Lire

"Grandeur de celui qui souffre" par Marthe Robin

"Mon Dieu je vous aime, ô Jésus je vous remercie pour tant de joie, tant de sainte émotion que vous avez mis dans mon âme aujourd'hui. Ce matin je pensais, ah si l'on connaissait tous les mystères de la chambre du malade ! On n'oserait ni le plaindre ni s'apitoyer sur son sort, on envierait la part qui lui est faite ; je crois que l'on ne penserait plus à voir en lui un disgracié, un déshérité, mais un heureux élu, un bien-aimé du Seigneur, on s'agenouillerait d'admiration dans l'angoisse, dans la joie de ce que Dieu réalise dans et avec les plus petites misères, quand ces petites misères sont bien dociles, bien fidèles à sa grâce. Qu'au contact des âmes douloureuses, mais quelques fois si rayonnantes de paix et de vie divine, la foi s'éveille, se fortifie, que les coeurs les plus endurcis se dilatent et s'ouvrent à la lumière, à l'amour. A quelle hauteur le Seigneur porterait nos âmes si nous savions profiter de toutes les grâces qu'il nous offre."
Marthe Robin


Lire

L'importance de l'oraison par Marthe Robin


« La communion fréquente est un conseil, l'oraison est un divin précepte. Priez, priez sans cesse, or il est difficile de bien prier sans cesse si le cœur ne se remplit pas de bonnes, de saintes pensées, fruits de la méditation.
Il en coûte plus pour faire oraison que pour communier. La communion est un acte extérieur qui est en lui-même un plaisir, une consolation, une joie pour l'âme... L'oraison, qui est un entretien secret entre Dieu et l'âme, dans les commencements surtout, est au contraire un assujettissement et une peine. Elle demande beaucoup plus d'efforts. (...)
La communion ne suppose pas toujours la vertu, on peut communier et se rendre coupable du Corps et du Sang de Notre Seigneur. L'oraison de chaque jour ne veut point dire qu'on soit vertueux, elle est cependant une preuve qu'on travaille sérieusement à le devenir.
Quelqu'un a dit : on trouve des chrétiens qui communient tous les jours et qui sont en état de péché mortel (...) mais on ne trouve jamais une âme qui fasse oraison tous les jours et qui demeure dans le péché. »


Lire

Une vie de prière par Marthe Robin

Prions avant de parler, avant de travailler ; prions dans l’action, prions dans le repos, prions au milieu des foules, prions dans la solitude, prions partout, prions sans interruption. La prière est une puissance d’apostolat mise à notre disposition. S’il y avait quelque chose de meilleur pour nous que la prière, notre Seigneur nous l’aurait appris ; mais Il a enseigné et Il nous recommande surtout de veiller et de prier... de faire pénitence. 


Ne récitons pas notre prière, prions-la ! C’est l’âme qui doit commander nos mouvements. C’est l’âme qui doit ployer nos genoux, incliner notre corps. C’est l’âme qui doit joindre nos mains, abaisser nos paupières ou plonger nos regards vers le Ciel. C’est l’âme qui montant vers Dieu entraîne tout l’être à sa suite. C’est l’âme qui adore, qui glorifie, qui demande à son Dieu pardon pour les péchés de tous, pour ses péchés à elle. 
29 janvier 1930


Lire

Vie intérieure toute cachée sous le doux regard de Marie à Nazareth. par Marthe Robin

« Vie intérieure toute cachée sous le doux regard de Marie à Nazareth.

Ma bonne Mère, je vous donne mon intelligence pour qu'elle étudie vos grandeurs, ma mémoire pour qu'elle n'oublie pas vos bienfaits, toutes mes pensées pour qu'elles soient toutes à vous, mon cœur pour vous aimer toujours.

Jésus soyez ma joie, soyez mon bonheur. Je suis de plus en plus charmée, épouse avide de Dieu seul. Que je suis heureuse quand je ne suis qu'avec Dieu, lorsque rien n'interrompt mon seul à seul avec lui où je ne vis que d'amour, que par l'amour.

Seule dans ma petite chambre, toute seule avec Dieu seul, alors que je répands mon âme dans le Seigneur. Douce à mon âme est la poésie de la solitude, le grand silence dans l'amour suprême, dans la douleur, le sacrifice et les divins baisers de Jésus, prémices des rendez-vous éternels.

D'où me vient cette soif de plus en plus ardente de lumière et de vérité, ce besoin de me rapprocher toujours plus de la beauté de Dieu. Plus aucun calme, aucun repos, aucune joie ne peut plus entrer en moi autre que Dieu seul. Tout m'est rien, tout m'est vain en dehors de Dieu. Tout me lasse. Toi seul, Ô Dieu, peut contenter mon âme.

Aimer Jésus comme l'aimait Marie. Aimer Marie comme l'aimait Jésus. »
(Marthe Robin, 6 Janvier 1931).

H-M Manteau-Bonamy, Marthe Robin sous la conduite de Marie, 1925-1932. ed. Saint Paul,Versailles, 1995 ; p. 43


Lire

Ô Mère de Miséricorde par Marthe Robin


Soyez le secours, le soutien de tous les pauvres affligés, la consolation de ceux qui pleurent, le remède des malades, je Vous en supplie, ô Marie. Vous qui êtes la fille bien aimée de Dieu le Père, la Mère immaculée de Dieu le Fils, l'épouse de l'Esprit Saint, Vous que l'archange a saluée pleine de grâces, soyez notre avocate, demandez miséricorde pour les pécheurs.

O Marie, soyez l'étoile qui me guide, ma lumière dans les ténèbres, mon courage dans l'épreuve, mon refuge dans la douleur. O Marie pleine de Clémence, ô ma Mère, ne m'abandonnez jamais. Obtenez-moi de partager bientôt votre bonheur dans la félicité des Anges et des Saints.

O Vierge ! plus pure que le Ciel, protégez-moi, protégez ma famille chérie, protégez tous vos enfants, comblez-nous de vos faveurs, ornez-nous de vos vertus. Vous êtes notre avocate, demandez miséricorde pour vos pauvres pécheurs.



Lire

Divin Enfant Jésus par Marthe Robin


Ayez pitié des gens tout seuls, ayez pitié des âmes solitaires. Recueillez-les tous, prenez-lés toutes avec vous en ce soir de Fête, en cette nuit d'Amour, en cette aurore de paix et d'espérance ; afin que leur cœur endolori, leur âme en détresse trouvent un refuge près du plus aimant, du plus doux, du plus tendre, du seul tout-puissant et vrai Ami. Si je les sais, si je les sens blottis, près de Vous, ô mon Roi, toutes mes souffrances seront fondues, oubliées dans l'amour. Saint Enfant de la Crèche, qui apportez la bénédiction et la joie sur la terre ! Venez dans les âmes qui vous attendent, vous appellent, faites en elles votre ciel, votre demeure aimée, votre maison de repos, votre crèche bénie.  
Marthe Robin

Source: http://www.pellevoisin.net/prieres/index.htm


Lire

La prière selon Marthe Robin

" La prière est le parfum qui charme,
la fraîcheur qui captive,
l'aimant qui attire,
la grâce qui enivre,
la douceur qui enchante.
Si l'âme est triste, elle la relève,
si elle dort, elle l'éveille,
si elle est joyeuse, elle la modère,
si elle est dans les ténèbres, c'est le rayon divin
qui doucement descend sur elle
et la ravit en Dieu. "


Source: http://www.foyer-de-charite.com/fr/marthe-robin/paroles-de-marthe-robin.html


Lire

La prière des enfants et Marthe Robin




"Pourquoi en est-il si peu qui prient ?

Pourtant la prière des enfants est toute puissante.

Rien de plus beau n’est monté à Dieu que la prière des enfants.

Plusieurs enfants réunis dans la prière font pour le ciel des choses merveilleuses.

O mères ! faites- aimer la prière à vos enfants, et Dieu trouvera sa gloire en vous.

Soyez certaines que les anges prient au milieu des enfants et demandent avec eux."




Lire

Prière de Marthe Robin Pour La France

"O Père, ô mon Dieu, délivrez, sauvez maintenant votre France. Préparez le cœur de vos enfants à la mission qu'ils vont avoir à accomplir pour toutes les nations, pour l'Eglise tout entière.

O Père, ô mon Dieu, que les cœurs de vos élus tressaillent maintenant à votre appel, reconnaissant votre voix, votre commandement, votre invitation à agir.
Conduisez-les, ô mon Dieu, chacun à sa place et chacun à sa mission.
Imposez-leur vous-même tout ce que vous voudrez de chacun d'eux et de tous.
Que rien ne soit l'effet de leur propre choix mais uniquement de votre unique volonté d'amour.
Vierge immaculée, ne les laissez pas s'égarer ni se tromper.
Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit.
Cœur immaculé de Marie, priez pour nous.
Saints et saintes de France, intercédez pour nous."


Marthe Robin


Lire

Prière de Marthe Robin à la Vierge Marie


Vous dont la vie a été une perpétuelle ascension d'amour, Ô ma Mère, Ô immaculée Vierge Marie ! Vous dont la vie a été une perpétuelle ascension d'amour, aidez-moi à monter sans cesse dans la voie de la divine perfection, non pas d'un seul coup, ni dans une vision d'extase, mais jour par jour, non pas suivant mes désirs, mais selon les desseins de la Providence.

Et qu'ainsi, conduite par vous de clarté en clarté, jusqu'à la pleine lumière, je puisse voir dans toute sa captivante beauté la divine Charité telle que les tout-petits ont besoin de la connaître pour y trouver, avec le rassasiement de mes désirs, le secret de vivre et de mourir consumée par l'Amour.

Ô Vierge Sainte, vous qui avez si bien conquis et captivé mon âme, gardez-moi maintenant toute entière et à tout jamais dans l'amour de votre divin Fils.


Marthe Robin

Journal intime, 22 février 1930


Lire

O bienheureuse et béatifiante Trinité ! par Marthe Robin

Vous êtes l'éternel foyer de la Lumière et de l'Amour dont l'ardeur ne s'éteint jamais.
Vous êtes le Feu consumant dont la flamme s'étend partout.
Vous êtes la Lumière au dessus de toute lumière, le bien suprême et infini, la Beauté qui surpasse toute beauté.
Vous êtes la paix et le repos des âmes !
Vous êtes l'Amour. Communier à la Trinité !

Quel honneur ! Quel bonheur ! Quelle ivresse ! Quel idéal de pureté ! Quel programme de vie ! Quel doux et ravissant mystère !
Passer sur la terre humble et silencieuse comme la Vierge, crucifié avec le Christ, cloîtrée dans la Trinité en méprisant le plaisir qui passe ;
N 'avoir dans son âme et dans son coeur qu'un seul désir, qu'une pensée, qu'une ambition : celle de fixer sa vie au dessus de tout ce qui passe plus haut que ce qui meurt : dans l'Eternel Amour.
Près de l'Immensité symbolisant l'Eternité, qu'il fait bon de déposer sa dépouille mortelle pour s'immerger dans la Divinité comme dans un océan sans rivage !

Cet abandon, qui fait de la volonté divine et de la nôtre une seule et même volonté dans l'Amour, est le plus complet des actes de foi. Il met l'âme dans un état de perfection, il la plonge dans un abîme de paix et de délices où elle participe à l'immuable, à la parfaite tranquillité de Dieu, toujours calme et toujours agissant.

Ô mon Dieu, ô ma bien-aimée Trinité ! Qu'heureuse est l'âme qui sans jamais sortir de vous peut vaquer à la féconde action de la souffrance !


Marthe Robin Journal intime 21 juillet 1932


Lire