• Prier Jésus

    Prier Jésus

    "Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."

  • Prier Marie

    Prier Marie

    "Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher ."

  • Prier Dieu le Père

    Prier Dieu le Père

    Pater noster, qui es in caelis sanctificetur nomen tuum adveniat regnum tuum fiat voluntas tua sicut in caelo et in terra.

  • Prier l'Esprit Saint

    Prier l'Esprit Saint

    "Qui es-tu, douce lumière, qui me remplis et illumines la ténèbre de mon cœur ?" Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

  • Prier avec l'Eglise

    Prier avec l'Eglise

    "Prier, c'est frapper par le désir à la porte de Celui que nous prions."

  • Comment Prier?

    Comment Prier?

    "Que notre prière soit entendue dépend, non de la quantité des paroles, mais de la ferveur de nos âmes " Saint Jean Chrysostome

"Sois là, Seigneur, soutiens-moi." de Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

prier à la lueur du jour
Sois là, Seigneur, soutiens-moi.
Détache mon cœur de tout, qu'il soit bien libre
pour que rien ne l'empêche de te voir.

O toi si humble de cœur,
mon cœur, façonne-le
pour qu'il puisse être ta demeure aimée,
pour que tu viennes y reposer,
y converser avec moi dans une idéale union.

Que ce pauvre cœur, Seigneur,
ne fasse plus qu'un avec le tien.
Toi seul peux combler sa solitude.
Que je ne cherche rien en dehors de toi :
seul tu es capable de me contenter.

Ote-moi, Seigneur, la liberté de te déplaire,
que jamais je ne fasse la plus légère offense.
Je veux accomplir toujours ta volonté,
répondre toujours à ta grâce.

O Maître, je veux être sainte pour toi.
Sois ma sainteté, car je connais ma faiblesse.


Elisabeth de la Trinité



Lire

"O Jésus, mon Bien-Aimé" de Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

O Jésus, mon Bien-Aimé, qu’il est doux de t’aimer, de t’appartenir, de t’avoir pour unique Tout! Ah, maintenant que tu viens chaque jour en mon coeur, que notre union soit encore plus intime. Que ma vie soit une oraison continuelle, un long acte d’amour. Que rien ne puisse me distraire de toi, ni les bruits ni les distractions, rien n’est-ce pas? J’aimerais tant, ô mon Maître, vivre avec toi dans le silence. Mais ce que j’aime pardessus tout c’est faire ta volonté, et puisque tu me veux encore dans le monde je me soumets de tout mon coeur pour l’amour de toi. Je t’offre la cellule de mon coeur, que ce soit ton petit Béthanie; viens t’y reposer, je t’aime tant… Je voudrais te consoler et je m’offre à toi comme victime, ô Maître, pour toi, avec toi. J’accepte à l’avance tous les sacrifices, toutes les épreuves, même celle de ne plus te sentir avec moi. Je ne te demande qu’une chose: être généreuse et fidèle toujours, toujours; quand même ne jamais me reprendre. Je veux accomplir parfaitement ta volonté, répondre toujours à ta grâce; je désire être sainte avec toi et pour toi, mais je sens mon impuissance, oh, sois ma sainteté, Si jamais je [me] reprends, oh, je t’en conjure, je t’en supplie pendant que je suis tout à toi, emmène-moi, fais-moi mourir. Je suis ta  » petite gâtée « , tu me le dis, mais bientôt peut-être viendra l’épreuve et alors ce sera moi qui te donnerai. Maître, ce ne sont pas ces dons, ces consolations dont tu me combles, que je recherche; c’est toi, ô toi seul! Soutiens-moi toujours, prends-moi de plus en plus; que tout en moi t’appartienne; brise, arrache tout ce qui te déplaît afin que je sois tout à toi. Oh, chaque battement de mon coeur est un acte d’amour. Mon Jésus, mon Dieu, qu’il est bon de t’aimer, d’être tienne tout entière!


Lire

"O Seigneur, je voudrais m’écouler en ton..." de la bienheureuse Elisabeth de la Trinité.

Prières catholiques à Dieu, l'Esprit planait sur les eaux
O Seigneur, je voudrais m’écouler en ton sein comme une goutte d’eau dans une mer immense. Daigne détruire en moi ce qui n’est pas divin pour que mon âme, libre, en ton Etre s’élance ; Il faut que je pénètre en ce lieu spacieux, cet abîme insondable et ce profond mystère pour t’aimer, ô Jésus, comme l’on t’aime aux cieux sans que rien du dehors ne puisse me distraire. Je désire habiter en ton foyer d’amour sous le rayonnement des clartés de ta face et vivre de toi seul, comme au divin séjour, en cette douce paix que nul bien ne surpasse. C’est là que se fera la transformation, là que je deviendrai comme un autre toi-même, toutefois, cependant, à la condition que j’aurai tout perdu pour toi, Beauté suprême. On ne vit plus en soi lorsqu’on aime vraiment, car l’on sent le besoin de s’oublier sans cesse. Le cœur n’a de repos et de délassement que quand il a trouvé l’objet de sa tendresse. Voilà pourquoi, Jésus, en mon amour pour toi, je ne désire plus que ta sainte présence. A tout instant du jour je veux sortir de moi et sous ton seul regard m’immoler en silence. Dans le calme profond de ton Etre éternel, daigne m’ensevelir pour que, dès cette vie, je puisse à travers tout demeurer comme au ciel « en ta dilection » et ta paix infinie. Ce n’est pas au dehors que je dois te chercher pour adhérer à toi de substance à substance ; au centre de mon cœur je n’ai qu’à me cacher et me perdre à jamais en ta divine essence.

bienheureuse Elisabeth de la Trinité


Lire

"Ô mon Dieu, Trinité que j’adore" de Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

Ô mon Dieu, Trinité que j’adore,
aidez-moi à m’oublier entièrement
pour m’établir en vous, immobile et paisible,
comme si déjà mon âme était dans l’éternité ;
que rien ne puisse troubler ma paix,
mais que chaque minute m’emporte plus loin
dans les profondeurs de votre mystère !
Pacifiez mon âme, faites-en votre demeure aimée
et le lieu de votre repos ;
que je ne vous y laisse jamais seul,
mais que je sois là tout entière,
tout éveillée en ma foi, tout adorante,
toute livrée à votre action créatrice.

Ô mon Christ aimé, crucifié par amour,
je voudrais vous aimer… jusqu’à en mourir.
Mais je sens mon impuissance
et je vous demande de me revêtir de vous-même.
Venez en moi comme Adorateur et comme Sauveur.
Ô Verbe éternel, Parole de mon Dieu,
je veux passer ma vie à vous écouter,
je veux me faire tout enseignable afin d’apprendre tout de vous ;
puis à travers toutes les nuits,
tous les vides, toutes les impuissances,
je veux vous fixer toujours
et demeurer sous votre grande lumière.

Ô feu consummant, Esprit d'amour,
survenez en moi
afin qu’il se fasse en mon âme
comme une Incarnation du Verbe ;
que je lui sois une humanité de surcroît
en laquelle il renouvelle tout son mystère.

Et vous, ô Père,
penchez-vous vers votre petite créature,
ne voyez en elle que le Bien-Aimé
en lequel vous avez mis toutes vos complaisances.

Ô mes Trois,
mon tout, ma béatitude,
Solitude infinie,
je me livre à vous…

Bienheureuse Elisabeth de la Trinité


Lire